TRAITE ET DÉCROCHAGE OPTIMUM POUR CHAQUE VACHE

Le décrochage Isolator XP® de BouMatic offre aux exploitants laitiers modernes la possibilité d'optimiser le contrôle pendant toutes les phases du processus de traite.

Chaque éleveur connaît l’importance d'un processus de traite optimum. Ce processus commence par la pose du faisceau trayeur, le développement approprié du flux de lait, et se termine par le retrait correct du faisceau. L'ensemble de ce processus doit être contrôlé en fonction des spécificités de chaque vache, afin de renforcer le confort des vaches et de favoriser la bonne santé des mamelles.

AVANTAGES EN UN COUP D'ŒIL

  • QUICK START

    Il suffit de lever le faisceau trayeur pour démarrer le vide de lait. Une temporisation de 0-5 secondes peut être réglée en fonction des préférences de l'éleveur. Après ce délai prédéfini, le niveau de vide et le rapport de pulsation réglés s'activent.

  • STIMULATION EN FONCTION DU FLUX DE LAIT

    Pour les vaches avec une descente de lait plus lente, il est possible d’effectuer une stimulation grâce à l’option de stimulation de l’Isolator XP®.

    Cette option programmable dure 30 secondes. Pendant ce temps, la fréquence de pulsation augmente, avec ou sans changement simultané des phases de repos et de traite. Après la stimulation, la traite normale démarre, avec les paramètres préprogrammés.

  • PHASE DE TRAITE – DÉTECTION AUTOMATIQUE DE CHUTE ACCIDENTELLE DU FAISCEAU

    Les fréquences et les rapports de pulsation pendant la traite restent en mémoire. En cas de chute accidentelle du faisceau pendant la traite, sa détection est immédiate et le vide est coupé. L’aspiration de salissures est ainsi évitée.

  • DÉCROCHAGE DÉLICAT DU FAISCEAU

    Dès que le débit du lait a atteint le point de consigne préprogrammé, l’Isolator XP effectue un décrochage optimal en fonction de chaque vache. Quand le seuil de fin de traite est atteint, le système coupe alors le vide sous la mamelle et arrête la pulsation. Un délai programmable entre la coupure du vide et l’enlèvement du faisceau entraîne un décrochage aussi doux que possible pour maintenir la santé de la mamelle.