S'applique à produits:

Données d'exploitation

Robot de traite MR-S2

Exploitants Stefanie et Felix Roder
Taille du troupeau 150
RaceHolstein
Nombre de traites par jour
2,7
Quantité de lait
1575

Une meilleure qualité de vie grâce à plus de flexibilité

Stefanie et Felix Roder se sont rencontrés à l’école d’agriculture et sont en couple depuis lors. Ils ont repris l’élevage laitier des parents de Stefanie en 2014. Dans cette exploitation de 190 ha, ils font tout eux-mêmes et élèvent actuellement 63 vaches avec leurs veaux.

Depuis 2017, ils ont leur propre point de vente avec un distributeur de lait et quelques produits régionaux. Felix : « C’est plus du travail de relations publiques qu’une réelle source de revenus. Cela permet aux habitants de la région de venir à la ferme et de se faire une idée de notre travail d’agriculteur. En effet, la société a une image tronquée de ce que nous faisons. »

Pour améliorer leur qualité de vie grâce à plus de flexibilité, Stefanie et Felix ont commencé à s’intéresser de près aux systèmes de traite automatique à partir de 2017 et sont allés voir différents systèmes en action chez des collègues pour comparer les avantages et les inconvénients de la traite automatique.

Le seul fabricant qui trait les vaches par l’arrière

La décision est tombée à l'été 2018. Ils ont alors opté pour un robot de traite MR-S2 de BouMatic Robotics. Stefanie :

« BouMatic Robotics était le seul fabricant à traire les vaches par l’arrière. Les dimensions compactes du robot m’ont immédiatement convaincue. Cela nous a permis d'installer le robot dans notre ancienne stabulation libre sans avoir à effectuer trop d’aménagements et nous avons trouvé l’emplacement optimal pour la circulation des vaches comme pour nous en tant qu’opérateurs de la machine. La stalle pour les vaches comporte quatre portiques et est donc très ouverte et bien visible pour les vaches dans l’étable. Les animaux sont positionnés dans le box pour la traite mais ils gardent un contact visuel avec tout le troupeau. Le fait de pouvoir sélectionner facilement à partir du box vers l’aire paillée est également un grand avantage. Tout cela nous a permis de réduire fortement nos coûts et nous pensons que le MR-S2 nous a permis de faire très peu de compromis lors du remplacement de la salle de traite tandem conventionnelle par un robot de traite bien fonctionnel. »

Le robot a été livré fin novembre 2018, a été installé en une journée et a été branché au système de distribution d’aliments concentrés. Les vaches ont ensuite encore été traites presque une semaine dans la demi-salle de traite tandem. À court terme, cela a demandé plus de travail, mais cela a représenté un grand avantage lors du démarrage de la traite en robot. Les animaux étaient habitués au box comme « distributeur d’aliments concentrés » et la traite robotisée est seulement venue s’y ajouter. Le mardi 4 décembre, la traite robotisée a commencé avec la moitié du troupeau. Roy, le technicien de BMR qui avait pour tâche d’accompagner le processus de lancement de la traite robotisée a pu rentrer à Emmeloord dès le jeudi.

"Notre objectif principal qui était la flexibilité lors du travail dans la stabulation a été atteint"

Aujourd’hui, près d'un an après la mise en service, Stefanie résume la situation :
« Globalement, le robot a répondu à toutes nos attentes. Notre objectif principal qui était la flexibilité lors du travail dans la stabulation a été atteint. À la Saint-Sylvestre par exemple, nous avons pu prendre quelques jours de vacances la conscience tranquille. Avec la double prise et la caméra 3D de dernière génération, la traite du troupeau se fait de manière automatique. Nous allons seulement devoir nous séparer d’un animal. Les trayons arrière de cette vache sont tellement rapprochées qu’aucun robot ne peut les brancher de manière automatique. Jusqu’à ce qu’elle soit vendue, nous la trayons encore manuellement deux fois par jour. Mais même la traite manuelle peut être facilement effectuée avec le MR-S2.

Le taux cellulaire était légèrement élevé durant la phase d’adaptation, mais il a maintenant retrouvé son niveau antérieur de 150 000. Les germes sont ok. En moyenne, le robot réalise 2,7 traites par animal et par jour et le réservoir contient chaque jour près de 1 500 litres de lait.

Le robot fonctionne pratiquement sans défaillance. Nous remercions également chaleureusement notre partenaire de MELKTECHNIK LAUTERBACH qui se charge du service après-vente. L’installation s’est très bien déroulée et aujourd’hui, tout fonctionne à la perfection. En janvier, nous avons un jour reçu un message d’erreur sur notre téléphone portable à minuit et demi. Le technicien de MELKTECHNIK LAUTERBACH est arrivé dans l’heure et a remis le compresseur en marche sans se départir de sa bonne humeur.

Nous ne pouvons que recommander le MR-S2 et le personnel de Lauterbach. »

Le système a répondu à toutes nos attentes.

Stefanie Roder